Affaire « refus du salon présidentiel », propos de Bédié: Touré Mamadou tire à boulet rouge sur Soro

Par Soir Info - Affaire « refus du salon présidentiel », propos de Bédié. Touré Mamadou tire à boulet rouge sur Soro.

Conférence de presse du RHDP co-animée par les ministres Kobenan Adjoumani et Touré Mamadou, le 11 juin 2019 à Abidjan.

Touré Mamadou n'y est pas allé de main morte. Il a littéralement « giflé » l'ancien président de l'Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, au cours de la conférence de presse qu'il a animée, avec Kobenan Kouassi Adjoumani, mardi 11 juin 2019, à l'Éden golf hôtel, à Cocody Riviera golf.

Réagissant aux déclarations du député de Ferkessédougou, qui révélait que le salon présidentiel de l'aéroport Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët lui est désormais refusé, le porte-parole adjoint du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) a été sans pitié.

« Aucun Premier ministre sous la présidence du président Alassane Ouattara n'a accès au salon présidentiel de l'aéroport. Dans un pays, il y a des règles, il y a un ordre protocolaire.

Souvent, on a accompagné le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, il passe par le salon d'honneur. Ça a été le cas du Vice-président Daniel Kablan Duncan, lorsqu'il était Premier ministre. Et ça a été le cas pour le président Ahoussou Jeannot et d'autres personnalités. Maintenant que Guillaume Soro dise que sous Gbagbo, il avait accès au salon présidentiel, les situations d'exception ne peuvent pas être érigées comme règle.

Dans le désordre, il y a eu des choses qui étaient possibles », a-t-il flanqué. Avant de marteler : « maintenant, nous sommes dans la normalité, avec le fonctionnement normal d'un État, où on revient sur les règles qui régissent le fonctionnement d'un État. Je pense qu'honnêtement, ces plaintes s'assimilent plus à de l'enfantillage. Pleurer parce qu'on a enlevé le bonbon de la bouche. On va lui demander de grandir un peu ».

Mamadou Touré ne s'est pas arrêté là, puisqu'il a été invité à commenter le silence de Guillaume Soro concernant la déclaration du président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, qui suscite depuis le samedi 8 juin, de nombreuses réactions. « L'une des raisons fondamentales de l'arrivée des Forces nouvelles (Fn, ex-rébellion), à l'époque, à s'engager dans la lutte, c'est la dénonciation de cette politique d'ivoirité (…).

M. Guillaume Soro doit être gêné un peu parce que c'est à lui de se justifier vis-à-vis de ses partenaires. Comment se fait-il que lui, Guillaume Soro, qui a prétexté d'un certain nombre de choses pour s'engager politiquement et même militairement, soit subitement silencieux quand ces mêmes choses font l'objet de débat aujourd’hui ? », a-t-il interrogé. Et le ministre de la Promotion de la jeunesse et de l'emploi des jeunes de « tirer » sur Guillaume Soro.

«La chose la plus dangereuse pour nous les hommes politiques, c'est nos inconséquences et nos incohérences. Et tous ceux qui sont inconséquents et incohérents seront consumés par leur inconséquence et leur incohérence », a-t-il martelé, sous les acclamations de nombreux militants du Rhdp venus écouter leurs leaders à cette conférence de presse.

Hervé Kpodion

Commentaires

Meme dans la normalite comme tu dis Soro fut aussi president de l'assemblee nationale de la civ. Meme si tu n'aimes pas le lievre reconnais qu'il est rapide.

Eh Dieu quelle malhonnete !
Ce regime n'a plus rien a offrir aux ivoiriens. Il perd la raison et les pedales.

On dit vous avez convoye ded nouveaux etrangers ds le pays, vous leur avez donne des CNI et des armes pour voter pour vous et tuer les ivoiriens si ces derniers bronchent.
Ce que Adjoumani a confirme.

On dit aussi que Amadou cimetiere le president de l'AN tenebreuse impose aux ivoiriens est rentre sur le site de notre AN une nuit par effraction pendant le sommeil des autres Deputes pour changer les textes de l'AN en remplacant ce qui ne l'arrange pas par ce qui l'arrange.
Ceci pour que Bogota ne soit pas president de l'Assemblee parlementaire de la francophonie.

Chacou chacou cimetiere et le burkinabe ont tout fait.
A la fin, l'APF a rejete leur requeye en leur disant que cimetiere est nonseulement laid, il rst un voleur et que cest Soro qui sera le prochain president de de l'APF.

Champions cest ca qui est important pour les ivoiriens ce weekend pas les vieilles sauces rechauffees de salon d'honneur de l'arroport.

Oooooooh honte aux eternels fraudeurs.
Vous allez prendre drap partout.

PATRIOTES IVOIRIENS ET AFRICAINS,
Selon la charte de l'impérialisme, en son article
Article 2° : " Aucun pays du tiers-monde ne constitue un Etat souverain et indépendant." De plus, en son article 4, elle ajoute une autre couche de mépris : " Tous les pays du tiers-monde sont divisibles et leurs frontières déplaçable selon notre volonté. Le respect de l’intégrité territoriale n’existe pas pour le tiers-monde." Ces deux articles nous révèlent donc le type de rapport que l'Occident se propose d'entretenir avec le Tiers-monde en général, et particulièrement avec l'Afrique.
La crise ivoirienne est on ne peut plus l'expression concrète de la contestation par l'impérialisme de l'Indépendance et de la Souveraineté de l'Afrique.
Point n'est besoin ici de raconter l'histoire de cette crise. Nous savons seulement que PAPA GBAGBO porte un projet politique qui contrarie le dessein géopolitique impérialiste sur son pays. C'est pourquoi l'impérialisme et ses relais sur le Continent ont tout fait pour le sortir du Pouvoir d'État au profit de celui qui saura les représenter dignement : wattra dramagène alassassin.
L'affaire a débuté par l'immixtion dans les affaires intérieures de l'Éburnie. Ce, depuis le coup d'État contre Bédié.
Vint ensuite le tour de PAPA dont le pouvoir fut réduit à résoudre la crise que l'impérialisme lui a imposée au détriment de la construction de son pays. Ce, jusqu'au terme intermédiaire de la crise qui vit son départ des affaires par les actions militaire et électorale du mal élevé sarkozy - la crise demeure. L'impérialisme réussit ainsi à accomplir son projet en Côte d'Ivoire.
Vint le tour de la Libye. Les mêmes acteurs internationaux qui ont mis la Côte d'Ivoire entre les mains de leur poulain, se retrouvent ensuite en Libye pour l'accomplissement de deux autres oeuvres : le saccage de ce pays et l'assassinat du Guide libyen. Avec pour finalité la mise à mort du projet de Kadhafi de réorganiser financièrement et monétairement l'Afrique.
Après les crises ivoirienne et libyenne fomentées par les tenants de l'impérialisme, celui-ci continue de jeter son dévolu sur l'Afrique. En effet, la Centrafrique est déstabilisée. Le Cameroune, le Nigéria, le Mali, le burkina, le Ghana, le sont tout autant. Toujours avec les mêmes finalités : instabilisation des structures étatiques et affaiblissement économiques, pour maintenir intactes les dépendances.
Pour arriver à ses fins en Afrique, l'impérialisme s'octroie le droit de piétiner l'Indépendance et la Souveraineté des pays-victimes, et de remodeler les frontières à sa guise. C'est la raison d'être des bases militaires occidentales en Afrique sous le prétexte fallacieux de combattre le terrorisme, qui est pourtant le produit-maison de l'impérialisme.
Ainsi l'Afrique se retrouve réoccupée et est en voie de ressoumission.
La seule façon pour ce Continent de s'en sortir s'appelle : Union , Unité, Solidarité, Action armée. De ses enfants.

MUSULMANS, MUSULMANES,

Lisez comme vous êtes manipulés depuis des siècles à votre insu.

La vidéo :

https://youtu.be/TE5buA2fMYU

Bonne lecture.

NB : réfléchissez bien sur la crise ivoirienne.
Vous finirez par saisir et comprendre que tout est fait pour encourager une confrontation entre chrétiens et musulmans en Côte d'Ivoire. Par le couple "judéo"- "musulman". L'élément de ce couple - il fait croire aux musulmanes qu'il sert leurs intérêts et fait même le pèlerinage de la Mecque, en réalité, ce ne sont que des mirages qui vous cachent le projet véritable de votre souffrance - qui prétend être des vôtres travaille en fait pour sa femme et le sionisme.
En cas de guerre entre les deux communautés, aucun juif n'y laissera sa vie. Mais ce sont les chrétiens et vous qui allez y perdre beaucoup des vôtres.
Mais heureusement que la sagesse de part et d'autre amène chrétiens et musulmans à éviter ce piège diabolique.
Un regard rétrospectif : depuis le début de la crise ivoirienne, c'est à dire depuis le coup d'État contre Bédié, et même depuis bien avant, quels sont ceux qui ne font que mourir en Côte d'Ivoire ? La réponse : chrétiens et musulmans. Personne n'a entendu qu'un juif y a perdu la vie.
Ce que je veux dire est que depuis des siècles, vous êtes des serviteurs zélés des talmudistes à votre insu.
Le temps est venu pour vous d'arrêter de servir les oeuvres diaboliques.