Miss Côte d’Ivoire 2013 - 17ème édition: Le sacre de Aïssata DIA

Par Le Mandat - Aïssata DIA sacrée Miss Côte d'Ivoire 2013.

Le Sud-Comoé se taille la part belle.
La 17ème édition du concours miss Côte d’Ivoire a eu lieu, samedi dernier, au Palais des Congrès de l’hôtel Ivoire. Aïssata Dia est la nouvelle reine de la beauté !
La nouvelle reine de la beauté en Côte d’Ivoire se nomme Aïssata Dia. Elle a été élue, samedi dernier, au Palais des Congrès de l’Hôtel Ivoire sur 24 prétendantes non des moindres à cette couronne. La porteuse du brassard No 21, Mademoiselle Aïssata Dia sélectionnée dans la région du Sud-Comoé (Aboisso) a surclassé les 23 autres prétendantes à l’élection Miss Côte d’Ivoire 2013, ce samedi 08 Juin au Palais des Congrès de l’Hôtel Ivoire à Abidjan. Du haut de ses 1,83 mètres, et ayant obtenu la note de 16,20/20, Aïssata 18 ans seulement, étudiante en année préparatoire du BTS en marketing et management, a convaincu le public et le jury présidé par Madame Awa Diarra. Avec son teint clair et sa silhouette svelte, elle a pris le meilleur sur Konaté Aida (1ère dauphine) venue de la région du Poro (Korogho) avec une moyenne 15,97 et Diplo Karine (2ème dauphine) avec une moyenne de 15,97 en provenance de Bassam. Aïssata qui succède à Valérie Djouka, l’élue de l’édition 2012, recevra une voiture et de nombreux lots de la part de la première Dame et des nombreux sponsors de cet événement. Il faut remarquer que le Sud-Comoé s’est taillé la part belle du podium, en affichant la miss et la deuxième dauphine. Quand la région du Poro offrait la Première Dauphine. Représentant la Première Dame, marraine de ladite finale de Miss Côte d’Ivoire, Anne Ouloto a assuré son total soutien à Victor Yapo Bi et au Comici pour le développement et la promotion de la Côte d’Ivoire et par ricochet pour la femme : « La Miss élue devra être l’étendard du nouveau leadership féminin, le modèle de la femme ivoirienne épanouie, de la femme qui gagne, qui rassemble et qui réconcilie ». Avant d’offrir la somme de 10 millions FCFA à la miss au nom de la marraine. Soit 5 millions pour la miss, un million pour chacune des dauphines et une enveloppe à chacune des candidates. Autant pour le ministre de la Culture Maurice Bandama, qui a félicité le comité d’organisation pour la promotion de la gent féminine. Lors de cette cérémonie, l’on a enregistré la présence de Miss Togo, Miss Gabon et la Guinéenne Mariam Diallo, Miss Cedeao 2012. Valérie Djouka, Miss Côte d’ivoire a félicité son successeur pour sa brillante élection avant de lui passer le flambeau.

A.F
NB: Le titre est de la rédaction.

Commentaires

ABOU je crois que tu fais exprès .....sinon tu es l homme le plus idiot et tribaliste que la ci ait connu .....les rattrappeurs et les gens de ton espèce doivent tous être dératiser de la cote d ivoire....si le Pr gbagbo te lisait l serait le 1er indigne;.

Même pour l'élection de Miss CI, le pouvoir impose une djoula. C'est trop fort