Dictature Ouattara - Maca: Le prisonnier politique Pecoulat Lucien Joël, meurt à la MACA

Par IVOIREBUSINESS - Le prisonnier politique Pecoulat Lucien Joël, meurt à la MACA, des suites de torture et de traitements inhumains et dégradants.

Photo: Le corps sans vie de PEKOULAT LUCIEN JOEL, le dimanche 10 novembre 2013 à 17h45mn, à l'infirmerie de la Maca.

Selon les informations en notre possession, Pecoulat Lucien Joël, prisonnier politique du régime Ouattara, est mort hier à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan, suite aux actes de torture et aux traitements inhumains et dégradants infligés par ses geôliers. Et faute de soins adéquats à l'intérieur de la prison, il a rendu l'âme hier à 17h45, alors qu'il était en attente depuis sept jours à l'infirmerie de la Maca.
Pecoulat Lucien Joël, d'ethnie Guéré et sans emploi, était étrangement accusé par le régime d'atteinte à la sureté de l'Etat dans l'intention de prendre le pouvoir, et inculpé par le juge Ousmane Coulibaly du 8e cabinet.
Il souffrait de diarrhée infectieuse, et d'une forme morbide de Beri-beri.
Ses médecins traitants avaient demandé son évacuation sanitaire dans un centre hospitalier de la place. Mais l'administration pénitentiaire leur avait opposé une fin de non recevoir, préférant attendre les instructions du ministre de la Justice Gnenema Coulibaly et du juge Coulibaly Ousmane. Lesquelles ne sont jamais venues.
Tous sont donc aujourd'hui directement responsables de la mort de Pecoulat Lucien Joël, pour non assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d'autrui.

Serge Touré

Commentaires

le régime ouattara tue impunément aux yeux et à la barbe de l'onu et de toutes ces organisations de droit de l'homme depuis le 11 avril 2011 et ça continue. Aucune sanction contre ce régime criminel.Nous ne voulons plus entendre parler de réconciliation tant que des ivoiriens vont continuer de souffrir mourir ainsi, nous ne voulons plus entendre parler de croissance Economique et autres mensonges.
Une chose est sur, il n'aura pas de réconciliation en cote d'ivoire sous ouattara.